Parlons matières, or pur, vermeil, plaqué or, laiton ou encore argent rhodié…

Ces termes sont utilisés trop souvent à torts ou à raison sans que vous ne sachiez réellement ce que cela veut dire.

Pire, qui n’a jamais connu cette mésaventure d’acheter un bijou qui après quelques semaines (ou jours) perd de sa dorure ou noircit votre peau ?

C’est ce genre d’expérience, désagréable, qui marque les esprits et vous découragera d’acheter de nouveau un bijou auprès d’un jeune créateur, préférant se tourner vers une grande marque que l’on pensera nous protéger de toute mauvaise surprise.

Pourtant, un petit créateur peut vous proposer des bijoux d’une grande qualité, il suffit simplement de savoir faire la différence entre toutes ces matières afin de comprendre vraiment ce que l’on achète.

Débutons cet article par la matière la plus noble qui est incontestablement l’or pur (aussi appelé or 24 carats).

Il est résistant, brillant, non oxydable mais c’est un métal beaucoup trop mou.

Ainsi, en bijouterie comme en joaillerie, on utilise souvent son petit frère, l’or 18 carats (ou 18K, ou 725/1000ème).

Vous trouverez également des bijoux en vermeil.

Métal très noble et stable, le vermeil est en réalité de l’argent massif plaqué or.

Pour obtenir l’appellation “vermeil”, il faut que le bijou soit conçu à partir d’argent 925 (également appelé argent massif ou argent 925/1000ème) et que le plaquage soit du “vrai” plaqué or, c’est-à-dire, avec une couche minimum de 3 à 5 microns d’or.

Enfin, ce métal précieux a son propre poinçon en forme de V.

Les bijoux en « argent rhodié » sont réalisés sur de l’argent 925/000 et obligatoirement certifiés par un poinçon qui témoigne de sa qualité. C’est le cas de tous nos bijoux Joyeuse Paris.

Cependant, bien que l’argent soit un métal précieux très esthétique, il présente une particularité liée à tous les bijoux en argent 925/000 à savoir : l’oxydation.

Comme beaucoup de métaux, l’argent s’oxyde et noircit tout en se patinant au bout d’un certain temps. Il s’agit d’un phénomène naturel lié à l’argent qui peut être accéléré par des actions extérieures telles que l’acidité de la peau, la transpiration, les parfums, etc.

Les bijoux en argent rhodié ont été recouverts d’une fine couche de rhodium, un métal précieux ayant la propriété de protéger l’argent des agents chimiques responsables de son noircissement, à savoir les composés soufrés présents dans l’air et sur la peau.

L’épaisseur de la couche déposée peut varier de 1 à 5 microns afin de protéger et de maximiser l’éclat des bijoux.

Par conséquent, un bijou en argent rhodié coûtera toujours plus cher qu’un bijou en argent classique.

C’est ici que je clôture ce premier article, espérant vous avoir éclairé davantage sur ces matières.

Le mois prochain, je vous parlerai des termes très à la mode mais les plus galvaudés les bijoux « plaqué or » et « doré à l’or fin »…

Mille Baisers
Vanessa